Dungeon Fighter, l’aventure avec un Grand Dé

Jeu de société qui m’a été vivement recommandé à la Caverne du Gobelin à Metz, Dungeon Fighter est un peu l’OVNI à avoir dans sa ludothèque. Une partie test a suffit à me convaincre.

Dungeon fighter

Un soupçon de hasard, de la dextérité, une équipe en bois mauvaise au lancé de dés… Et nous avons eu la recette gagnante pour un grand moment de fun (et de ridicule soyons honnêtes).

Le spitch sur la boîte :

“L’Aventure avec un Grand Dé !
Y’a plus de héros, ma bonne dame. Seulement des charlatans et des beaux-parleurs qui nous chantonnent leurs soi-disant faits héroïques pour nous piquer quelques piécettes et profiter de nos filles. Heureusement le Roi a décidé de sévir et a enfermé tous ses pseudo-héros dans des donjons emplis de redoutables monstres et de pièges mortels. Ils vont devoir prouver leur bravoure et se battre ou servir de descente de lit au terrible Boss de Fin. Vous n’allez pas le croire : vous êtes un de ces « héros ». Bonne chance !”

Tout un programme ! Et bien sûr, comme il s’agit d’un jeu coopératif, tout le monde gagne (ou perds).

Le but : explorer un donjon. Rencontrer des monstres. Survivre. Zigouiller le boss de fin. Et comme pour un jeu de rôle, les résolutions de combats se font à coups de dés. Oui mais… Il faut lancer le dé sur une cible pour connaître le nombre de dégâts infligés (si on ne la loupe pas bien sûr). La difficulté va croissante. les monstres deviennent de plus en plus forts et il faut varier sa méthode de lancer : en fermant les yeux, en soufflant dessus, en tournant le dos à la cible, en faisant une pichenette, sous la jambe, etc. Sans compter que le dé doit avant toucher la table. Si vous avez -5 en dextérité, la partie sera très difficile ! Mais votre auto-dérision et votre second degré vous permettra de passer un très bon moment.

Les plus :

  • Des règles et une mécanique de jeu simple : pas besoin de partie de chauffe pour comprendre le jeu. On peut jouer avec tout type de joueurs, initié ou non.
  • Des lancers de dés amusants, même si parfois impossibles… D’autant plus lorsque l’on combine plusieurs contrainte (dos à la cible, sous la jambe avec la main gauche alors que l’on est droitier par exemple).
  • Un peu de gestion lorsque l’on achète du l’équipement, d’autant plus qu’il ne vous aidera pas toujours (les armes sont de plus en plus forte, mais la difficulté du lancer de dés également), lorsque l’on se prépare au combat, choisi le chemin, etc.
  • Un bon jeu d’ambiance : on encourage nos coéquipiers pendant leurs lancés de dés, on râle s’ils se foirent et qu’on perds tous un point de vie, etc.

Les moins :

  • Un design peu travaillé.
  • Une durée de vie qui ne me semble pas très longue. Il doit être probablement assez répétitif à la longue mais je n’ai pas joué suffisamment pour l’affirmer clairement. 

En résumé : un jeu pour tous, rôliste ou non, que l’on peut sortir facilement et qui ne nécessite pas d’expliquer les règles pendant des heures. J’ai adoré !

Et vous, avez-vous déjà joué à Dungeon Fighter ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Dungeon Fighter :

  • Un jeu de Lorenzo Silva, Lorenzo Tucci Sorrentino et Aureliano Buonfino
  • Illustrations de Giulia Ghigini
  • Jusqu’à 6 joueurs
  • Durée moyenne de la partie : 45 minutes

Vous avez aimé ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

3 réflexions au sujet de « Dungeon Fighter, l’aventure avec un Grand Dé »

  1. @Amayaji : Je n’ai pas du tout accroché avec le Game Design. J’ai même tendance à trouver les illustrations pas très jolies… J’aurai peut-être du être plus explicite. Dans tous les cas, cet avis n’engage que moi et cela n’enlève rien aux qualités du jeu lui-même ! Merci pour votre visite et votre commentaire

  2. Effectivement pour les illustrations, les goûts et les couleurs, tout ça… Pour ma part cet humour et ce décalage on fait beaucoup pour me convaincre (plus les multiples vidéos). Si vous parliez du Game Design (c’est-à-dire peut-être les mécanismes du jeu) je peux comprendre que cela ne plaise pas mais au niveau de l’ergonomie, du matériel et de l’originalité c’est du beau boulot. Pour la rejouabilité je peux pas me prononcer car pas assez de parties à mon actif. Mais dans tous mes « cercles » de joueurs (ados, famille, habitués) cela a très bien fonctionné… A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *