Small World, un jeu de conquête de territoires

Small World UndergroundLe monde est vraiment trop petit. Vous en doutiez ? Small World va vous le prouver !

Avec sa grosse boîte pleine de matos (et son tuto pour bien ranger la boîte !), il a de quoi intimider les novices. Pourtant s’il a l’air compliqué, ce n’est qu’en apparence… Il est en effet très accessible, facile à expliquer et à assimiler.

Small World est souvent comparé à Vinci, un autre jeu de Philippe Keyaerts sorti fin 90’ (Small World en serait une réécriture). Je ne me risquerai pas à la comparaison car je n’y ai jamais joué. Tout comme la première édition de Small World (je lui ai préféré les peuples souterrains).

Présentation de l’éditeur :

Il n’y a pas assez de place pour tous dans Small World ! Trop de Peuples vivent sur votre territoire – un territoire que vos ancêtres vous ont légué pour que vous bâtissiez un empire et dominiez le monde !

Choisissez un Peuple fantastique et son Pouvoir Spécial, puis étendez votre empire grâce aux particularités de ce Peuple et aux pouvoirs qu’il vous confère pour conquérir les régions alentour et amasser les points de victoire, bien souvent aux dépens de vos voisins ! En plaçant vos troupes (les pions de Peuple) dans de différentes régions et en vous emparant des territoires voisins, vous remportez des jetons de victoire pour chaque région que vous occupez à la fin de votre tour. Votre empire finira pourtant par s’étendre à l’extrême, atteignant les limites de sa puissance
(tout comme ceux que vous aviez anéantis !) et il vous faudra l’abandonner pour une autre civilisation. La clé de la victoire est de guetter le moment opportun pour faire décliner votre empire et en mener un autre à son apogée. 

Ce n’est qu’ainsi que vous régnerez sur le monde de Small World ! 

plateau Small World

De type “PVP” (joueur contre joueur), Small World est un jeu de conquête clairement familial mais il présente aussi de l’intérêt pour les joueurs plus avertis.

Le cœur du jeu : choisir le bon peuple (en fonction de ce qui est disponible sur table), savoir où commencer à conquérir des terrains sur la carte, savoir sur qui taper (ce n’est pas forcément le plus discret qui est le plus avancé mais ce n’est pas toujours la bonne solution de taper le plus grande gueule – même si on en a fortement envie -), savoir quand mettre son peuple en déclin pour en piocher un autre.

Vous l’aurez compris, il faudra faire preuve de tchatche, s’allier le bon joueur, négocier, trahir… Ne pas hésiter à être méchant et voler dans les plumes de son voisin (de toute façon il n’y a pas de place pour tous !)

C’est vivant, dynamique et ça fait du bien !

Les plus :

  • Les règles sont simples, faciles à expliquer et à mémoriser
  • Le matériel de jeu est très réussi et les illustrations superbes (petit bémol cependant : il est difficile de distinguer certaines zones alors que cela est nécessaire pour la partie)
  • Le jeu présente de l’intérêt même à 2 joueurs, un plateau de jeu est spécialement disponible pour cette configuration. d’ailleurs plusieurs plateaux sont disponibles en fonction du nombre de joueurs.
  • Small World a une grande qualité : la rejouabilité. Les combinaisons peuples/pouvoirs sont très aléatoires, nombreuses et permettent un renouveau non négligeable. Attention, si certaines combinaisons vous semblent pipées, sachez que celles-ci sont minorées par le nombre de représentants de chaque peuple que vous pourrez jouer. Ainsi Small World est relativement bien équilibré.
  • Le principe du déclin des peuples est intéressant. Toute la difficulté réside dans le fait de savoir quand mettre son peuple en déclin.
  • Une petite pointe de hasard a été intégrée dans la mécanique de jeu grâce au dé de renfort qui permet (ou pas selon le jet) de s’approprier un territoire même si l’on n’a pas les ressources disponibles.
  • La durée des parties est assez courte permettant de jouer plusieurs fois lors des soirées jeux et éviter ainsi une certaine lassitude pour ceux qui n’apprécient pas les jeux dont les parties sont très longues.
  • Le score est caché en cours de partie. ce n’est pas forcément le joueur qui nous parait le plus avancé qui mène. Une méthode simple pour éviter de se focaliser sur cet élément.

Small World Underground : boîte + plateau

Les moins :

  • L’aide de jeu dont chaque joueur dispose est trop light. Il est parfois nécessaire de se référer aux règles pour comprendre les subtilités du jeu, notamment pour les Lieux et Reliques légendaires (édition Smallworld Underground)
  • Les Lieux et Reliques légendaires, nouveauté de cette édition Underground sont parfois très bourrines et peuvent déséquilibrer facilement le jeu. Il ne faut pas les négliger !

Small World a reçu plusieurs récompenses dont : 

  • As d’or Jeu de l’année – Prix du Jury – 2010
  • Tric Trac d’Or – 2009

 

Small World

Et vous, avez-vous testé Small World ? Qu’en avez-vous pensé ?

PS : Merci au vendeur de la Caverne du Gobelin à Metz qui m’a vivement conseillé l’achat de ce jeu. je n’ai pas regretté !

Source image

Vous avez aimé ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *