Le Passager, le nouveau thriller de Jean-Christophe Grangé

Couverture le passager Jean-Christophe GrangéAujourd’hui, je vais vous parler du dernier roman (que je vous avez annoncé ici) en date de mon auteur favori, Jean-Christophe Grangé.

Un livre que j’ai acheté, dévoré, ruminé, digéré, et dont je vais sans doute vous parler avec beaucoup (trop ?) d’enthousiasme. Oui, j’avoue quand je parle de Jean-Christophe je suis loin (très loin même) d’être objective… Retour sur cette lecture qui m’a enthousiasmée et divertie :

De quoi parle Le Passager ?

Présentation de l’éditeur :
Je suis l’ombre. Je suis la proie. Je suis le tueur. Je suis la cible. Pour m’en sortir, une seule option : fuir l’autre. Mais si l’autre est moi-même ?

Un peu plus sur l’intrigue :

Bon c’est pas tout ça mais ça ne nous dit pas grand chose cette quatrième de couverture… Comme toujours avec les Grangé d’ailleurs (dans leur édition première). Une manière d’appâter sans rien dévoiler. Quelques éléments pour vous mettre sur la voie de ce dont parle le livre :

  • Le passager est un amnésique qui va enquêter pour savoir qui il est et quelles sont ses origines. Il va remonter progressivement l’ensemble de ses identités
  • Cette quête sera malheureusement jalonnée de cadavres. Un tueur opère en effet sur ses traces. Mais si le tueur était lui-même ?

Ce que j’en ai pensé :

J’ai été totalement purement et simplement happée par l’intrigue et sa complexité, captivée par l’action et les personnages… Beaucoup de fausses pistes parsèment le récit mais chacune contiennent une part du personnage, son passé, qui il est (car le thème central de ce thriller est bien la recherche de son identité).

Malgré les impasses et les déconvenues, Grangé sait tenir son lecteur en haleine et rythmer suffisamment son récit notamment grâce à un style d’écriture parfois assez fiévreux.. Si bien que pas une trace d’ennui ne se profile à l’horizon.

Comme d’habitude on retrouve certains thèmes récurrents d’un Grangé à l’autre (même s’ils ne sont pas tous approfondis non plus) : le flic aux méthodes borderline hanté par son passé, la drogue, les tortures en Amérique du sud, le meurtre gore (aucun détail n’est épargné au lecteur), le complot (ici en la figure de Métis) etc… Mais bon c’est dans les mêmes pots que l’on fait les meilleurs plats, et je pense que Grangé l’a bien compris !

Seule ombre au tableau, un final plutôt décevant. Oui on réponds à nos questions, oui on connait le meurtrier et ses motivations, oui on sait un peu mieux qui est Matthias Frere,.. Mais oui on attendait sans doute un peu autre chose. Une explication plus fine et non une bataille sur fond d’apocalypse.

En conclusion : Ce nouveau cru Grangé, c’est 750 pages de pur bonheur. Je ne voulais pas refermer ce livre tant j’ai été happée par l’aventure… Déçue par la fin, oui c’est vrai… Mais n’est-ce pas aussi parce que ce livre était si bon qu’on ne souhaitait pas le refermer ? Je vous laisse seuls juges.

Et vous, avez-vous lu Le Passager ? Qu’en avez-vous pensé ?

Le petit mot de la fin pour M’sieur Grangé : Il n’y a pas de sorties Metz/Thionville (ou inversement) sur l’A31. Une demie-heure de route sépare ces deux villes mais c’était drôle à voir =)

Acheter « Le passager » sur Amazon

Vous avez aimé ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

5 réflexions au sujet de « Le Passager, le nouveau thriller de Jean-Christophe Grangé »

  1. Ton résumé me donne envi de découvrir cet auteur (que j’ai peut être déjà lu mais qui ne me dit rien, je vais y remédier au plus vite!). Sinon sur ton commentaire comme quoi tu étais un peu déçu de la fin, j’ai pensé la même chose de la fin de »Prédateurs ». Le tueur, hmm, ne m’a pas trop fait rêver!

  2. Merci pour ton passage et ton commentaire Belangel 🙂 Je découvre ton blog et j’aime beaucoup !

    Pour rester dans le sujet du billet, Jean-Christophe Grangé est une valeur relativement sure du thriller français. Ses livres commencent toujours à 200 à l’heure et il nous emmène parfois très loin.

    Bonnes découvertes !
    Je te conseille d’ailleurs « La ligne noire » qui parle des échanges entre un journaliste et un serial killer. Mon préféré !

  3. Merveilleuse critique!! Grangé est également mon auteur favori mais je dois attendre que le papa Nowel m’amène ce livre que je suis plus qu’impatiente de dévorer!!

  4. Merci pour ton passage ici et ton commentaire Yuyine !

    J’espère alors que le papa Nowel te ramènera ce Grangé et que tu puisses en parler sur ton blog !
    N’hésites d’ailleurs pas à venir poster le lien du billet sur cette page quand tu l’auras publié 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *