W3, Le sourire des pendus, un thriller des Camhug

w3 le sourire des pendusPremier né de la nouvelle trilogie de Jérôme Camut et Nathalie Hug, W3 le sourire des pendus est un thriller nerveux et survitaminé à l’univers sombre et impitoyable.

Dès les premières pages, l’intrigue prend le lecteur aux tripes, le rend captif et lui donne envie de dévorer les pages pour en savoir ce qui arrivera à Laura Mendès et Sookie Cartel…

A lire absolument !

De quoi parle W3, Le sourire des pendus ?

Présentation de l’éditeur :

Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d’autoroute…

Désemparés par la lenteur de l’enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d’une association de victimes.
Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.

Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s’affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ?

Partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié.
Ils auront bientôt une voix : W3.

Ce que j’en ai pensé ?

W3, le sourire des pendus est un thriller survitaminé. Dès les premières lignes, ses chapitres courts et rythmés immerge le lecteur dans un univers sombre et parfois très glauque. Un dynamisme et une énergie qu’on ne regrette pas tant on est pris par l’histoire. L’intrigue est, comme souvent, composée de plusieurs histoires qui finissent par se rassembler. Nous suivons une galerie de personnages très complète (trop ?) où chacun a ses rêves, ses aspirations mais surtout, ses obsessions : Laura Mendès journaliste obsédée par l’affaire des pendus de Moreau, Sookie Cartel une flic parisienne qui se heurte à ses propres démons lors d’une enquête particulièrement difficile, etc. Ils entrent dans le récit naturellement, se croisent, cherchent la vérité… Et donne un écho citoyen à l’intrigue.

Si le roman parait long (alors qu’il y a peu de longs descriptifs !), on ne saurait toutefois pas le lâcher… Les sujets traités sont difficiles : le monde de la pornographie, ses dérives, la traite des femmes et des enfants, les réseaux dans ce qu’ils ont de plus vils… Pourtant, la violence du propos ne nous semble jamais gratuite tant elle sert l’intrigue. Plus qu’un cadre au récit, il façonne aussi les personnages. Ce n’est pas la psychologie du psychopathe qu’on cette fois eu envie d’explorer le couple d’auteur mais celle de la victime. Et ils ont réussi avec brio !

L’autre thème, sans doute le plus important de l’intrigue car le thriller en tire son nom, c’est le thème des médias et du contre-pouvoir qu’ils peuvent représenter. A travers la création de la webTV W3 c’est la responsibilité des médias que les personnages questionnent, son rapport au pouvoir et son pouvoir de mobilisation. W3 c’est donc finalement aussi l’espoir de changer les choses et de se battre pour ses convictions.

En conclusion : un thriller immersif dès les premières lignes ! Les Camhug ont en effet réussi (encore une fois) à venir chercher leur lecteur et à le rendre totalement captif de leur univers. On en redemande ! A quand la suite ?

Et vous, avez-vous lu “W3, le sourire des pendus” ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous avez aimé ? Partagez !

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *